Thee Oh Sees + Decibelles : COMPLET
garage psyché

TARIFS : 12/14/16 €


EN TRANSPORTS EN COMMUN


Pour venir, deux solutions
Vous pouvez venir à L'Épicerie Moderne en transport en commun, arrêt La Bégude.
• Bus 60 Perrache (Métro A)
• Bus 39 Vénissieux (Métro D)
Calculez votre itinéraire

Après le concert
• Bus 60, au départ de l'arrêt La Bégude à 23h08,
Direction > Perrache (Métro A).
• Une navette TCL est mise en place après le concert, les soirs où les concerts finissent plus tard que la desserte de bus TCL.
Dans ce cas, la navette TCL partira à 23h30 de l’arrêt
La Bégude, direction > Gare de Vénissieux (Métro D).
Pour connaître tous les horaires : www.tcl.fr



EN VOITURE


De Lyon, Bourg-en-Bresse, Mâcon
A7 direction Marseille, sortie Vénissieux/Feyzin D301. Suivre le Bd Urbain Sud jusqu’à la sortie Feyzin La Bégude. Continuer la D307 sur 1 km, direction Centre Léonard de Vinci / l'épicerie moderne.

De St-Etienne, Vienne
A7 direction Paris/Lyon, sortie Vénissieux/Feyzin D301. Suivre le Bd Urbain Sud jusqu’à la sortie Feyzin La Bégude. Prendre la D307 sur 1 km, direction Centre Léonard de Vinci / l'épicerie moderne.

De Grenoble, Annecy, Chambéry
A46 direction Marseille, sortie 14 Velin (Le) Corbas E 70. Suivre le Bd Urbain Sud jusqu’à la sortie Feyzin La Bégude. Prendre la D307 sur 1 km, direction Centre Léonard de Vinci / l'épicerie moderne.

Pensez au covoiturage !


 

Date co produite avec
Merci Bonsoir.

TheeOhSees.jpg

THEE OH SEES

USA

Fer de lance indiscutable de la scène garage rock américaine, Thee Oh Sees est un des groupes les plus prolifiques en activité, et son leader John Dwyer une sorte de gourou génial pour toute une génération de musiciens soucieux de bichonner l'héritage d'un rock n' roll direct, tapageur, aventureux et inspiré.

En activité depuis 2008, les californiens ont sorti en novembre un 13ème album qui suivait le 12ème de seulement quatre mois. Un calendrier à l'image du groupe, faisant fi des modes et des soi-disant bons timings. John Dwyer mène sa barque comme bon lui semble et expérimente, s'aventurant du garage dur au psyché planant, lorgnant pourquoi pas vers la pop et même récemment vers les rythmiques krautrock. Toujours avec l'enthousiasme et la radicalité qui font de son groupe l'une des formations rock les plus excitantes de notre époque.

Indépendant via son influant label Castle Face Records (connu pour avoir par exemple découvert Ty Segall), John Dwyer a réussi à développer une identité musicale à part, reconnaissable malgré les détours inhérents à chaque album de son groupe.

Mais c'est bien sur scène que Thee Oh Sees a achevé de conquérir le monde. Le groupe s'y transforme en machine inarrêtable, généreuse et presque folle à lier.

Un samedi soir électrique à l'Epicerie.