Patrick Watson + Last Ex : complet
folk

TARIFS : 14/16/18 €


EN TRANSPORTS EN COMMUN


Pour venir, deux solutions
Vous pouvez venir à L'Épicerie Moderne en transport en commun, arrêt La Bégude.
• Bus 60 Perrache (Métro A)
• Bus 39 Vénissieux (Métro D)
Calculez votre itinéraire

Après le concert
• Bus 60, au départ de l'arrêt La Bégude à 23h08,
Direction > Perrache (Métro A).
• Une navette TCL est mise en place après le concert, les soirs où les concerts finissent plus tard que la desserte de bus TCL.
Dans ce cas, la navette TCL partira à 23h30 de l’arrêt
La Bégude, direction > Gare de Vénissieux (Métro D).
Pour connaître tous les horaires : www.tcl.fr



EN VOITURE


De Lyon, Bourg-en-Bresse, Mâcon
A7 direction Marseille, sortie Vénissieux/Feyzin D301. Suivre le Bd Urbain Sud jusqu’à la sortie Feyzin La Bégude. Continuer la D307 sur 1 km, direction Centre Léonard de Vinci / l'épicerie moderne.

De St-Etienne, Vienne
A7 direction Paris/Lyon, sortie Vénissieux/Feyzin D301. Suivre le Bd Urbain Sud jusqu’à la sortie Feyzin La Bégude. Prendre la D307 sur 1 km, direction Centre Léonard de Vinci / l'épicerie moderne.

De Grenoble, Annecy, Chambéry
A46 direction Marseille, sortie 14 Velin (Le) Corbas E 70. Suivre le Bd Urbain Sud jusqu’à la sortie Feyzin La Bégude. Prendre la D307 sur 1 km, direction Centre Léonard de Vinci / l'épicerie moderne.

Pensez au covoiturage !


Attention, exceptionnellement, ce soir LA NAVETTE sera en place à l'arrêt La Bégude à 23h15 pour un départ à 23h30 ! 

Attention, exceptionnellement, ce soir LA NAVETTE sera en place à l'arrêt La Bégude à 23h15 pour un départ à 23h30 ! 

PatrickWatson.jpg

Patrick Watson

CANADA

On ne peut pas dire que Patrick Watson soit un inconnu chez nous. Mais c'est avec toujours autant d’impatience que son retour est attendu. Son dernier album Love Songs For Robots, cinquième depuis 2003, creuse le sillon de sa musique, oscillant entre folk et pop baroque. Le propos est beau, la magie immédiate, avec ses petits arrangements qui semblent être faits de rien ou d'un heureux hasard. La voix confirme cette invitation à l'envol, un affront à l'apesanteur.

Du foyer foisonnant de Montréal, Patrick Watson retire cette dose de décalage subtil et bien senti qui fait de sa musique un petit ovni, mais le plus beau d'entre tous.